3. Fiscal : de l'administration à la bureaucratie

LE CONTRÔLE FISCAL


Nous n'admettrons jamais que des fonctionnaires puissent se servir de la parcelle d'auto¬rité et de droit que leur accorde l'État pour exercer des pressions et commettre des agressions morales vis-à-vis des artisans ou commerçants sous prétexte de contrôle.

Nous ne connaissons rien de plus méprisable que ces fonctionnaires irresponsables, fermés à toutes considérations humaines ; c'est pourquoi, là encore, la C.G.A.F. rend un sincère hommage à ceux, trop peu nombreux mais qui existent, membres de l'adminis¬tration fiscale, qui savent, au-delà des chiffres, tenir compte des contingences humaines. Non, ne laissons pas dire que les artisans sont des fraudeurs, les véritables fraudeurs sont ceux qui pratiquent le travail noir dans lequel on trouve bon nombre de gens des administrations, des services techniques de l'état et des collectivités locales qui nuisent à l'économie générale et à l'emploi.

Pour le professeur ce sont les cours particuliers, pour le percepteur les comptabilités oc¬cultes, pour l'employé de mairie, des PTT, de la SNCF et de la police, les travaux d'entretien du bâtiment ou de la mécanique.

I1 est temps, de changer les méthodes et de responsabiliser les citoyens.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies et notre politique de confidentialité
J'ACCEPTE  X